Menu Fermer

Méthode de préparation du café à filtre

café filtre

Histoire du café

L’invention du café filtre en 1800 par l’archevêque de Paris, Jean-Baptiste de Belloy, s’est avérée être un grand pas vers l’amélioration du café dans la tasse, notamment pour sa pureté. L’eau est versée dans un compartiment finement perforé et remplie de café moulu placé au-dessus d’une fiole: l’ensemble est désigné cafetière. La méthode est appelée percolation. Cette méthode a été privilégiée par Brillat-Savarin. Il y fait référence dans son livre influent publié en 1826, intitulé La physiologie du goût: « Il y a quelques années à peine, une grande partie de la réflexion se concentrait sur la meilleure façon de faire du café, qui est née presque sans l’ombre d’un doute du fait que le chef du gouvernement en a bu beaucoup. Des idées ont été avancées sur la façon de faire du café sans le brûler, sans le réduire en poudre, en le faisant bouillir pendant 45 minutes, en le mettant dans un autoclave, etc. Au fil du temps, j’ai essayé toutes ces méthodes et toutes les autres proposées à ce jour et j’ai concentré mes efforts en connaissance de cause sur les méthodes sous la rubrique Dubelloy qui consistent à verser de l’eau bouillante sur du café mis dans un récipient en porcelaine ou en argent perforé de minuscules trous. Vous prenez cette décoction initiale et la chauffez à ébullition, puis vous la remettez en place et le café résultant est aussi clair et aussi savoureux que possible. « A cette époque, les filtres en papier n’étaient pas mentionnés. C’était une Allemande, Melitta Bentz , qui les a inventés au début du XXe siècle et a complètement transformé la préparation du café; c’est la méthode la plus utilisée encore aujourd’hui. Au fil du temps, j’ai essayé toutes ces méthodes et toutes les autres proposées à ce jour et j’ai concentré mes efforts en toute connaissance de cause sous la rubrique Dubelloy qui consiste à verser de l’eau bouillante sur du café mis dans un récipient en porcelaine ou en argent perforé de minuscules trous. Vous prenez cette décoction initiale et la chauffez à ébullition, puis vous la remettez en place et le café résultant est aussi clair et aussi savoureux que possible. « A cette époque, les filtres en papier n’étaient pas mentionnés. C’était une Allemande, Melitta Bentz , qui les a inventés au début du XXe siècle et a complètement transformé la préparation du café; c’est la méthode la plus utilisée encore aujourd’hui. Au fil du temps, j’ai essayé toutes ces méthodes et toutes les autres proposées à ce jour et j’ai concentré mes efforts en connaissance de cause sur les méthodes sous la rubrique Dubelloy qui consistent à verser de l’eau bouillante sur du café mis dans un récipient en porcelaine ou en argent perforé de minuscules trous. Vous prenez cette décoction initiale et la chauffez à ébullition, puis vous la remettez en place et le café résultant est aussi clair et aussi savoureux que possible. « A cette époque, les filtres en papier n’étaient pas mentionnés. C’était une Allemande, Melitta Bentz , qui les a inventés au début du XXe siècle et a complètement transformé la préparation du café; c’est la méthode la plus utilisée encore aujourd’hui.

Méthode de préparation

Pour faire un café filtré vraiment agréable, oubliez les cafetières bon marché qui fournissent souvent de l’eau trop chaude avec un système central goutte à goutte qui sur-extrait le café au centre et le sous-extrait sur les côtés. Essayez de privilégier la filtration manuelle qui permet de contrôler tous les paramètres de filtration. Un système par défaut est la cafetière à filtre à tête de pulvérisation assurant une infusion plus uniforme et une température d’eau régulée. La méthode de filtrage permet l’un des rendements les plus purs de la tasse et même si elle est relativement poreuse, elle est capable de récupérer les arômes de type floral les plus fins et les plus volatils.

Un liquide clair, semblable au thé, une sensation en bouche légère, acidulée selon le café utilisé avec une récupération réussie de tout type d’arôme.

Forces et / ou faiblesses

• Les points forts sont dans le profil. Il n’y a pratiquement pas de faiblesses dans cette méthode sauf de l’avis des fans de surconcentration (expresso).

• Pas si facile de réussir. Difficile d’obtenir deux fois le même résultat mais quand ça réussit tellement gratifiant.

Recette

• Pour deux tasses – papier filtre à café V60

Ingrédients: 200 g d’eau à 93 ° (Montcalm, Volcania ou Volvic)

• 12 g de café Effectuer une pré-infusion en y ajoutant 24 g d’eau et laisser infuser 30 secondes.

• Versez de l’eau plusieurs fois (30 à 40 g à chaque fois) en effectuant un mouvement circulaire du centre vers le bord et de nouveau vers le centre.

• Arrêtez lorsque 200 g d’eau ont été versés.

• L’extraction dure entre 3 et 4 minutes