Menu Fermer

La « consommation excessive de café » est liée à un risque accru de trois maladies

Empty Cups

Inscrivez-le sur vos calendriers. En ce jour du mardi 19 mai de l’an de grâce deux mille vingt, moi, Zac Cadwalader, sain de corps et d’esprit, j’ai accompli ma tâche annuelle en vous informant que le café n’est peut-être pas toujours aussi bon pour vous. Bien que cela me peine, je me dois de vous présenter une couverture « juste et équilibrée » de toutes les sciences du café en vous faisant savoir qu’une nouvelle étude trouve « la consommation excessive de café coupable d’une mauvaise santé ».

Comme indiqué par Science DailyCette nouvelle recherche est le fruit des travaux du professeur Elina Hyppönen, épidémiologiste génétique à l’université d’Australie du Sud. Pour cette étude, les chercheurs dirigés par Elina Hyppönen ont utilisé les données de plus de 300 000 personnes de la Biobank britannique afin de trouver « des liens entre la consommation habituelle de café génétiquement instrumentée et toute une série de maladies ». Alors que la plupart des études sur la santé du café adoptent une approche d’observation, cette « première mondiale » s’appuie sur la génétique via « l’analyse MR-PheWAS » pour déterminer les « véritables effets de la consommation de café contre 1 117 conditions cliniques ».

Ils ont découvert que la consommation excessive habituelle de café, que M. Hyppönen avait établie dans le cadre de recherches antérieures à plus de six tasses par jour, augmentait le risque de trois maladies en particulier : l’arthrose, l’arthropathie et l’obésité.

« Le corps envoie généralement des messages puissants en ce qui concerne la consommation de café, il est donc impératif que les individus les écoutent lorsqu’ils consomment du café », déclare M. Hyppönen. « Pour les personnes ayant des antécédents familiaux d’arthrose ou d’arthrite, ou pour celles qui s’inquiètent de développer ces maladies, ces résultats devraient servir de message de prudence ».

Mais le bon côté des choses, c’est que l’étude a également révélé que la consommation modérée de café était « plutôt sûre », ce qui est une bonne nouvelle pour la plupart.

Voilà, c’est fait. Le café, ce n’est pas toujours bon pour vous. Voilà qui conclut mon article annuel sur le café, n’en parlons plus jamais.

Zac Cadwalader est le rédacteur en chef du Sprudge Media Network et un rédacteur salarié basé à Dallas.Lire la suite de Zac Cadwalader sur Sprudge.

Cet article a été rédigé par Zac Cadwalader et traduit par LesMachinesaCafé.com.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesMachinesaCafé.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.